Le Boeuf Comtois : une viande de terroir

En présence d’un climat très tranché, parfois très rude et pour tirer le meilleur parti des espaces agricoles de la région, les agriculteurs ont développé des élevages parmi les plus réputés de l’hexagone, où les prairies représentent 70 % des terres agricoles. C’est tout naturellement que, depuis l’Antiquité, la Franche-Comté est devenue une terre d’élevage de bovins auxquels sont associés la production de lait et de fromages.
C’est un terroir où les bovins – bœufs et vaches – sont particulièrement gâtés. Ils pâturent, c’est-à-dire qu’ils mangent de l’herbe pendant 6 à 8 mois de l’année, respirent un bon air, vivent en étables dans des conditions optimisées et bénéficient chaque jour de l’attention d’éleveurs passionnés.

La viande de marque « Bœuf Comtois » provient d’animaux de différentes races nés, élevés et abattus dans la région. Il s’agit principalement de montbéliardes, cheptel dominant dans la région. Élevées pour leur lait et la filière fromagère qu’elles alimentent selon un cahier des charges strict, elles présentent aussi de bonnes aptitudes bouchères.

Cap sur la filière
    • Doubs (25)
    • Jura (39)
    • Haute-Saône (70)
    • Territoire de Belfort (90)