La Cancoillotte

La Cancoillotte tire son nom des termes « caillot » ou « caillebotte », masse de lait caillé, obtenue après que les paysannes du XIXe siècle aient d’abord prélevé la crème du lait pour en faire du beurre, puis caillé le lait écrémé restant pour en faire du fromage. Le caillot était alors égrainé et laissé à fermenter avant d’être fondu pour obtenir cette savoureuse spécialité régionale. Liquide, collante, tartinable, savoureuse… et écrémée !

Un bonheur qui fait de la cancoillotte l’une des spécialités fromagères les plus légères avec un taux de matière grasse particulièrement faible (8% en moyenne seulement) et pratiquement pas de cholestérol ! Elle s’adapte ainsi à la plupart des régimes, sans jamais se départir de son côté gourmand.

La cancoillotte inspire nombre de producteurs qui multiplient les plaisirs et unions heureuses. En plus des classiques nature et à l’ail, on trouve désormais de la cancoillotte aux fines herbes, au vin du Jura, à l’absinthe, aux girolles, aux morilles, aux noix, aux Griottines®, au cumin, à la moutarde, à l’échalote, fumé, au lard… La liste est infinie de créativité et de gourmandise pour ce fromage inspiré et inspirant que l’on consomme froid, sur un morceau de pain, ou chaud.

Cap sur la filière
    • Doubs (25)
    • Jura (39)
    • Haute-Saône (70)
    • Territoire de Belfort (90)

Ils sont voisins

Avec le Gruyère France et l’Emmental Grand Cru, la Cancoillotte partage une même origine géographique : la Haute-Saône !