Le Comté, le fromage majuscule

Déguster un morceau de Comté, c’est s’offrir un voyage. Gravir le grand escalier calcaire des Montagnes du Jura, traverser les prairies fleuries de centaines de fleurs et herbes odorantes. Au détour d’un pré-bois, regarder paitre paisiblement les girondes montbéliardes et Simmental qui peuplent ce paysage ponctué d’épicéas et de villages pittoresques. C’est encore suivre le chemin du lait, depuis la traite au pré, jusqu’à la fruitière du village voisin. Comprendre les gestes immuables du fromager, qui, dans ses cuves de cuivres, élaborent celui qui va devenir le fameux Comté que vous savourez.

Avant cela, chaque meule sera acheminée dans une cave d’affinage où de longs mois durant et sous les soins attentifs d’un maitre affineur, elle peaufinera son caractère, ses arômes, sa texture. Car sous chaque croute de chaque fromage, c’est une histoire différente qui se joue. La saison, la micro-région d’origine, la flore, le tour de main du fromager, l’ambiance de la cave… : tout compte.

Déguster un morceau de Comté, c’est aussi s’offrir un voyage dans le temps et les traditions de ce territoire : là où les hivers rigoureux obligèrent les paysans à se regrouper pour fabrique un fromage de grande taille et de garde. Un fromage unique, fruit de Dame Nature, des savoir-faire ancestraux et de la solidarité des montagnons.

Cap sur la filière
    • Doubs (25)